Hommes et navires au Cap Horn – OCCASION

25,00

Occasion – Très bon état

Plus que 1 en stock

Catégories : , Étiquettes : ,

Description

A l’extrême pointe de l’Amérique du Sud, le cap Horn, vigie des mers australes, dresse son noir éperon rocheux au carrefour des deux grands océans Pacifique et Atlantique. Là, deux cents jours par an, le vent souffle en tempête, la mer y est creuse, l’embrun glacé, et les voiliers qui transitent livrent contre les éléments déchaînés de terribles batailles. L’aventure commence en 1616 quand les Hollandais Schouten et Lemaire cherchent et trouvent, cap à l’ouest, un passage vers les Moluques, les fabuleuses îles aux épices. La route du Horn. Puis viendront les aventuriers du Pacifique et les grands découvreurs : Cook, Bougainville, La Pérouse… A leur tour, les clippers de la ruée vers l’or de Californie et d’Australie doubleront le cap Horn et, enfin, véritables seigneurs de la mer, les grands voiliers carrés en acier de la laine et du nitrate. Aujourd’hui encore, les redoutables parages du connaissent le défi des coureurs du tour du monde. Ecrite par un marin, accréditée par les anciens du long-cours et par l’Amicale des capitaines cap-horniers, cette fresque retrace près de quatre siècles d’aventures à la voile au grand large. Préfacé par Paul Guimard, précédé d’une introduction commandant Léon Gautier, ancien Grand Mât des cap- horniers, Hommes et Navires au cap Horn est désormais un grand classique des livres de mer, couronné par le Grand Prix de l’Académie de marine (1967).